Les étapes de fabrication du papier kraft recyclé

Connu pour sa grande robustesse et sa résistance aux déchirures, le papier kraft est un produit utilisé par de nombreux secteurs comme l’industrie, l’alimentaire ou encore la logistique. De plus, le papier kraft recyclé est souvent mis en lumière pour son côté écologique notamment grâce à ses caractéristiques 100% recyclables. La fabrication du papier kraft recyclé est d’ailleurs considérée comme vertueuse puisqu’elle récupère du papier kraft déjà utilisé pour le valoriser à nouveau et créer une nouvelle pâte à papier.

Le processus de fabrication du papier kraft recyclé en 4 étapes :

Car oui, avant de découvrir la fabrication papier kraft recyclé il faut comprendre comment la matière première est produite. 

  1. Étape 1 : la matière première. Tout commence avec la matière première : le bois. En général, celui-ci provient d’arbres résineux tels que le sapin ou le pin. 
  2. Étape 2 : la création de la pâte ! Ce bois est ensuite réduit en copeaux, puis imprégné donc humidifié et réchauffé à la vapeur. On obtient donc la fameuse pâte à papier. 
  3. Étape 3 : le pressage et le séchage. La pâte à papier est ensuite étalée, puis pressée à travers de gros rouleaux. Une fois cette étape passée, on obtient des feuilles fines qui seront ensuite séchées.  
  4. Étape 4 : le conditionnement. La dernière étape consiste à conditionner les feuilles obtenues sous forme de bobines. 

Bien que le papier kraft soit un produit naturel et biodégradable, son processus de fabrication nécessite beaucoup d’énergie et d’eau, notamment dans la création de la pâte à papier. C’est pourquoi le papier kraft recyclé est souvent privilégié, car son impact sur l’environnement est plus limité. 

Papier kraft recyclé : la création d’une nouvelle pâte à papier  

Comment obtient-on du papier kraft recyclé ? Tout simplement en revalorisant la matière déjà utilisée. En effet, le papier kraft déjà utilisé est collecté, trié et transformé en nouvelle pâte à papier. Seulement cette fois-ci, la matière première n’est pas le bois directement, mais bien du papier kraft trié. Vous suivez ?

  1. L’étape 1 est donc un peu différente de la fabrication de la matière initiale. En effet, les fibres de papier sont mises en suspension dans un grand mixeur pour former une pâte assez dense.
  2. L’étape 2 consiste à tamiser la pâte afin de se débarrasser des éventuels éléments résiduels tels que des agrafes, métaux ou encore encres et colles. On appelle cette étape le « classage ».
  3. L’étape 3 : après être passée par des tamis de plus en plus fin de nombreuses fois, la pâte à papier subit les mêmes transformations que pour la fabrication du papier kraft. 
fabrication du papier kraft recyclé
Papier kraft recyclé

Bonne nouvelle ! Aucun colorant n’est nécessaire dans la création du papier kraft recyclé.   Autre bonne nouvelle pour l’environnement, la fabrication de papier kraft recyclé nécessite en moyenne 6x moins d’eau et 20x moins de bois utilisé que celle de papier kraft neuf. 

Résistant avec une fabrication moins gourmande en eau et nécessitant peu de ressources, le papier kraft recyclé est ainsi une bonne alternative éco-responsable ! Paprec, leader français du recyclage, acteur incontournable de la gestion des déchets en France, nuance néanmoins qu’au fil des opérations de recyclage du papier et de production de papier, la qualité de la fibre diminue. Selon la qualité que l’on souhaite obtenir, “on estime qu’une même fibre peut être utilisée en moyenne de 5 à 7 fois […] Il est donc indispensable d’introduire dans la fabrication de la pâte à papier des fibres vierges en complément des fibres recyclées.”